KOSÉ

Un laboratoire de recherche européen en dermocosmétologie

KOSÉ est leader sur le marché japonais du cosmétique. En 2017, le groupe a décidé d’ouvrir un centre de R&D européen, et a choisi de s’installer à Lyon. Ainsi, KOSÉ est venu renforcer l’écosystème de la recherche en ingénierie tissulaire qui existe à Lyon, fruit d’une coopération entre les différentes structures spécialisées du territoire. L’objectif pour KOSÉ est de développer la dermatologie fondamentale pour mieux comprendre avec précision les mécanismes du vieillissement de la peau et évaluer l’utilité des matières premières en utilisant un modèle dynamique 3D.

Pourquoi Lyon ?

Lyon, car la ville abrite de nombreuses structures de pointe en dermocosmétologie, et que la ville a su développer, pendant plus d’une décennie, son excellence dans le secteur grâce à l’alliance des compétences et ressources entre structures de recherche (hôpitaux et universités) et entreprises locales de la filière.

L’histoire de l’ingénierie tissulaire remonte à 1952, lorsque le premier centre de traitements des grands brûlés d’Europe continentale ouvre à Lyon. C’est Pierre Colson qui le fonde, à l’hôpital Saint-Luc. Aujourd’hui, le centre de Saint-Luc s’est associé à l’hôpital Edouard Herriot et forme ainsi le plus grand centre de France. C’est aussi le centre référent mondial auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé, et ce depuis 1997. Les travaux d’Odile Damour, pharmacienne et biologiste à Edouard Herriot, dont l’objectif était de reconstituer la peau « en éprouvette », ont beaucoup participé au développement du génie tissulaire. A noter, la création du Laboratoire des Substituts Cutanés, dont les recherches sur l’amélioration de la culture de cellules cutanées, à destination des grands brûlés, font aujourd’hui son excellence.

C’est la construction de cet écosystème d’excellence qui a su convaincre KOSÉ, ainsi que le professionnalisme de l’Aderly pour l’aider dans son ancrage en territoire lyonnais.

Recherche de site et installation à Lyon

Le groupe KOSÉ a donc choisi d’implanter un de ses chercheurs japonais à Lyon. L’Aderly se chargera dans un premier temps de lui proposer plusieurs solutions immobilières : celle qui sera retenue sera un hébergement chez CTI Biotech, un laboratoire spécialisé dans l’ingénierie tissulaire et les cellules souches. Quant au chercheur venu tout droit du Japon, M. Teramura, il a également pu bénéficier de l’accompagnement à la mobilité offert par l’Aderly, notamment pour la recherche de logement et l’aide aux démarches administratives. KOSÉ avait également reçu des conseils fiscaux, légaux et bancaires en amont de son projet.

C’est ainsi qu’est né le premier centre de R&D européen de KOSÉ !

 

© 2018