Petite chronique des inventions lyonnaises : épisode 1

A Lyon, on innove, à Lyon, on invente…

L’électro-aimant

L’électro-aimant est inventé en 1820 par le Lyonnais André Marie Ampère et François Arago. Cet organe électrotechnique est ainsi capable de produire un champ magnétique lorsqu’il est alimenté en électricité. Cette invention reprend les expériences réalisées par le physicien et chimiste danois Hans Christian Oersted, qui étudie la relation entre magnétisme et électricité. Aujourd’hui, l’électro-aimant est utilisé dans les moteurs électriques, les générateurs, les radios et télévisions, dans les serrures électriques, les dynamos des bicyclettes, etc.

La machine à coudre

La première machine à coudre mécanique a été inventée par le tailleur français originaire de la région lyonnaise Barthélemy Thimonnier, qui en déposa le brevet en 1830. Il eut l’idée d’utiliser un crochet semblable à celui utilisé par les ouvrières qui réalisaient des broderies au crochet dans les monts du Lyonnais. Ce « métier à coudre » construit en bois, permet à l’époque de coudre 200 points à la minute.

Le métier à tisser moderne

Le métier Jacquard est un métier à tisser mis au point par le Lyonnais Joseph Marie Jacquard en 1801. Grâce à lui, il est possible pour un seul ouvrier de manipuler le métier à tisser, au lieu de plusieurs auparavant. À Lyon, il fut mal reçu par les ouvriers de la soie (les Canuts) qui voyaient en lui une cause de chômage. Ce fut le début de leur Révolte. Aujourd’hui, le métier à tisser Jacquard produit encore la plupart des tissus à motifs pour l’habillement, l’ameublement, le linge de maison, etc.

Le cinéma Cinématographe -fin - Copie

Ce sont les deux frères lyonnais, Auguste et Louis Lumière qui ont inventé le cinématographe en 1895. Après avoir tournée le 19 mars 1895 “La Sortie de l’usine Lumière à Lyon”, la première présentation de leur invention a lieu en petit comité à Paris le 22 mars de la même année. Les frères Lumière tourneront pendant l’été 1895 “L’Arroseur arrosé”, la première fiction du cinéma.

Mais aussi…

La plaque d’immatriculation

C’est en effet à Lyon en 1891 qu’est née pour la première fois au monde la plaque minéralogique. Autrefois, les véhicules motorisés étaient autorisés dans le Parc de la Tête d’Or et les accidents étaient fréquents. Pour identifier les véhicules concernés, la plaque d’immatriculation a été inventée. Elle était alors un simple numéro apposé par le propriétaire.

Le bateau mouche

À la suite d’un concours lancé par les organisateurs de l’Exposition universelle de 1867, le constructeur naval lyonnais Michel Félizat remporta le prix et achemina par la Saône, le canal de Bourgogne, l’Yonne et la Seine, une trentaine d’exemplaires de ses bateaux à passagers construits dans ses ateliers implantés dans le quartier de la Mouche (d’où leur nom), au sud de Lyon, du côté de Gerland. La dénomination « bateaux-mouches » étant une marque déposée, seules les embarcations de Paris, Lyon et Strasbourg peuvent être appelées ainsi.

Et surtout …

La ville idéale pour entreprendre !

Lyon est en effet classée pour la quatrième année consécutive, comme la 1ère ville française de plus de 500 000 habitants pour entreprendre, selon le classement de L’Entreprise-L’Expansion.

12901009_10154027871678866_2690087904225543541_o

La créativité est aujourd’hui entretenue par des inventeurs modernes, sources d’inspiration pour toute une génération. Hélène Courtois est l’un de ces modèles. Astrophysicienne-cosmographe à l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (Université Claude Bernard Lyon 1 / CNRS), elle et son équipe ont découvert en 2015 le super continent de galaxies dans lequel nous vivons : Laniakea, qui signifie « horizons célestes immenses ». Utilisant une quatrième dimension pour cartographier l’Univers, le «champ de vitesse », notre représentation en est complètement bouleversée. La scientifique vous raconte cette découverte dans sa conférence Ted :

Vous aussi, vous rêvez de révolutionner le monde ? Lyon est portée par une forte dynamique entrepreneuriale qui résulte, en 2015, à 15 386 entreprises créées ! Profitez d’un environnement favorable aux start-up et bénéficiez d’un écosystème performant constitué d’entreprises, d’universités et d’incubateurs prêts à vous suivre dans vos travaux.



© 2019