MEANS Lyon, le portail de ressources technologiques pour académiques et industriels

Depuis juin 2016, le portail régional MEANS (pour Moyens d’Expérimentation et d’ANalySe) ouvre des ressources industrielles pour les acteurs économiques et académiques. Son objectif est de permettre à ceux-ci de répondre au plus vite à leurs besoins au travers d’une plateforme ergonomique et simple.

Sur le fond : fluidifier l’accès aux services et équipements technologiques

Fondée en 2016, MEANS Lyon est un portail qui émane de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Outil destiné aux académiques et aux industriels (TPE, PME, ETI), il se présente comme un réseau d’expert qui vise à fournir un accès simplifié aux services et équipements technologiques proposés par 30 plateformes technologiques. Les types d’accès aux ressources sont principalement de trois types : formations continues courtes, études à façon (c-à-d une prise en charge totale de l’étude), accès avec assistance légère ou en autonomie. De ce fait, le portail vise à privilégier un fonctionnement systémique, qui met en avant les ressources plutôt que les structures, afin de fluidifier les démarches et les processus et favoriser l’interdisciplinarité.

À cette fin, les plateformes membres de MEANS participeront à la semaine de l’innovation « In Situ » organisée par l’Université de Lyon du 26 novembre au 4 décembre 2019. Au niveau institutionnel, MEANS travaille notamment avec le CNRS, l’INSERM, ENS de LYON, Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, l’École supérieure de physique électronique de Lyon, ainsi que l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux. D’autres structures se sont jointes au projet : la Fédération de Physique de Lyon, l’Institut de Physique de la ville, Inge’LySe, le Hub Recherche, ou encore Lyon French Tech. Depuis son ouverture en 2016, le nombre de ressources disponibles proposées par MEANS pour mener des analyses ou des expérimentations a ainsi crû, passant de 70 moyens en juin 2016 à plus de 300 en juillet 2019.

Sur la forme : simplicité et ergonomie de l’expérience utilisateur

Les moyens du portail proposent des ressources réparties dans une trentaine de catégories. Elles intègrent les divers champs de compétences employés dans l’industrie, et plus particulièrement ceux qui relèvent des domaines de la santé et de la chimie : imagerie du vivant, synthèse chimique / matériaux / biologie, moyens de micro et nano fabrication, spectrométrie… Chaque catégorie se décline en sous-catégories. L’informatique & bioinformatique propose ainsi par exemple espaces de stockage, logiciels, serveurs, stations graphiques. La préparation d’échantillons propose ultrasons, lyophilisation, laser, sorbonnes. Parmi les trente catégories, dix sont des « smart categories » : elles « permettent une recherche rapide et transversale autour d’un thème spécifique » : analyse protéines / peptides, équipements pour le vivant, isotopes, 3D, méthodes cryo, rayons X.

La recherche sur MEANS s’effectue au travers d’itérations par mots-clés, dont les résultats peuvent être affinés et qui proposent des ressources correspondantes. Une fois les résultats affichés, le portail met en contact le requérant et l’interlocuteur le plus proche de son besoin opérationnel. L’académique ou l’industriel accède aux sous-catégories avec le nombre de pièces disponible au sein d’une même sous-catégorie, aux modes d’utilisation proposés (pour la préparation d’échantillons par exemple : doppler, gélatine, élastographie…), aux types d’accès aux ressources (formations continues…) et aux conditions d’accès. Le choix effectué, la fiche laboratoire / plateforme s’affiche, propose le contact téléphonique ou d’envoyer un courriel de mise en relation pour louer temporairement les ressources dont le requérant a besoin.



© 2019