Lyon Bio Ressources : le cercle vertueux des ressources alimentaires

Lyon Bio Ressources, ce sont 20 acteurs de la Métropole de Lyon qui ont décidé de créer une filière circulaire et territoriale des ressources alimentaires. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut dire valoriser les ressources alimentaires et prioriser le local en utilisant un système d’économie circulaire. Cette initiative, inédite en France, a trois objectifs principaux : lutter contre le gaspillage alimentaire, favoriser les circuits courts et réduire la production de déchets agroalimentaires en utilisant efficacement les ressources épuisables.

Lutter contre le gaspillage alimentaire dans la région

En France, ce sont 10 millions de tonnes de produits alimentaires jetés chaque année, et ce, à tous les stades des circuits alimentaires. Dans le Rhône en 2016, ce sont :

  • 21 500 tonnes de pertes et gaspillages au stade la production, soit 20 millions d’euros
  • 21 000 tonnes au stade de la transformation, soit 22 millions d’euros
  • 6 600 tonnes à la distribution, soit 21 millions d’euros
  • 5 600 tonnes de pertes et gaspillages sur les marchés
  • 12 700 tonnes dans la restauration commerciale et collective, soit 26 millions d’euros

C’est ici que la valorisation des ressources alimentaires joue un rôle essentiel. En effet, c’est au moment où l’on jette qu’il faut savoir faire un « tri intelligent », et au lieu de mettre à la poubelle, mettre aux « nouvelles ressources ». Selon Alain Alexanian, chef étoilé et président de Lyon Bio Ressources, c’est ce qui permettra aux acteurs de modifier leur perception vis-à-vis des déchets alimentaires, et rendra la valorisation des déchets plus facile.

Lancement de Lyon Bio Ressources au SIRHA 2017

Lancement de Lyon Bio Ressources au SIRHA 2017

Valorisation des déchets : qu’est-ce que c’est ?

Cela signifie bien exploiter les déchets alimentaires. Mais comment les valoriser ? Il y a deux moyens : le compost ou le recyclage.

Le compost permet la méthanisation et le retour à la terre des déchets alimentaires. Ainsi, l’objectif de Lyon Bio Ressources ici est de retourner leur production aux agriculteurs, en leur donnant ainsi un moyen de re-végétaliser leur terre, et leur permettre de cultiver dans de bonnes conditions. La filière forme ainsi une boucle : de l’agriculteur à l’assiette et de l’assiette à l’agriculteur. Mais ce n’est pas la seule utilisation du compost. En effet, la biomasse constitue une source d’énergie renouvelable et la démarche Lyon Bio Ressources s’inscrit également dans un processus de transition écologique.

On peut également recycler les déchets alimentaires en les transformant. Par exemple, les déchets de poisson peuvent être transformés en farine et servir de nourriture animale, qui permettrait de nourrir les élevages locaux. Les déchets peuvent également être transformés en nouveaux matériaux.

Une initiative inédite, future filière d’excellence du territoire

Ce modèle de filière est une véritable richesse, notamment pour les emplois liés à la valorisation des déchets, alors que le coût du gaspillage et de la surconsommation est de plus en plus lourd. Lyon Bio Ressources a pour ambition de faire de la cette filière un secteur d’excellence de la Métropole de Lyon. Pour cela, l’association compte mobiliser une dizaine d’autres acteurs du territoire :

  • Les grands utilisateurs de ressources alimentaires (le Syndicat national des restaurateurs, le Marché de gros de Lyon-Corbas, les Hospices civils de Lyon, l’Association Rhône-Loire pour le développement de l’agriculture biologique, etc)
  • Les « collecteurs-valoristes » (ils valorisent les déchets au lieu de les jeter) : Veolia, Ecovalim, le pôle de compétitivité Axelera, etc
  • Les vecteurs de la valorisation des déchets : GRDF, le pôle de compétitivité Tenerrdis
  • Les acteurs de la transition écologique : l’Institut de l’économie circulaire, Orée, NeoEthos, etc.


© 2019