Le Japonais Jeplan recherche un site d’implantation pour son usine de recyclage textile en région lyonnaise

 Créée en 2007 à Tokyo, la société Jeplan (Japan Environment Planning) s’est spécialisée dans la collecte de vêtements usagés pour en extraire le polyester. Une fois recyclées, ces matières servent à produire de nouveaux habits.

Dans tous les pays, seuls 10% des vêtements sont réutilisés“, explique Masaki Takao, l’un des deux co-fondateurs de Jeplan. Sa technologie s’appuie sur un procédé unique au monde de dépolymérisation pour séparer du polyester et du coton et de laine. Les vêtements ont plusieurs vies : ils peuvent être portés une seconde fois, générer de l’énergie ou encore isoler des bâtiments.

En novembre 2018, Jeplan a annoncé avoir commencé des études de faisabilité pour la construction d’une nouvelle usine de recyclage de polyester, ainsi que pour commercialiser les matières recyclées. Cette recherche est menée dans le cadre projet commun Japon-France basé sur un Mémorandum de coopération sur les textiles, signé en 2014 entre le METI (ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie japonais) et le ministère français de l’économie et des finances.

Jeplan s’intéresse à Lyon, notamment pour son savoir-faire en matières de textiles techniques, mais également pour le soutien fort apporté par les acteurs locaux. En effet, ce projet s’articule autour de partenariats étroits avec la plateforme d’innovation en chimie-environnement Axel’One et le pôle de compétitivité dédié aux innovations textiles, Techtera. Jeplan est également en lien avec le pôle compétitivité en chimie-environnement  Axerela pour la recherche de son partenaire industriel.

Jeplan bénéficie en outre de l’accompagnement de l’Aderly pour son projet, notamment sur le volet immobilier, mais aussi pour la mise en relation avec les experts du secteur.

 



© 2019