Energie : un campus Smart Grids bientôt en Rhône-Alpes

Le projet de Campus Smart Grids Rhône-Alpes a été retenu début mai 2015 aux côtés de 4 autres candidatures : Livegrid de Paris-Saclay, Neocampus Toulouse, RTI Lille et Smart Campus Nice Sophia Antipolis.

Ces dossiers, en cours d’examen au ministère de l’Économie, ont été sélectionnés par un comité d’évaluation composé de scientifiques internationaux spécialistes des réseaux électriques intelligents et de représentants des actions du plan industriel lancé par le gouvernement.

Smart_Grids-2Le projet de Campus Smart Grids a été initié par l’Etat dans le cadre du plan industriel «Réseaux Électriques Intelligents». C’est ERDF qui a répondu à l’appel à candidature et impulsé le projet de déploiement d’une plateforme sur le campus universitaire de Grenoble, destinée à la recherche et à l’innovation dans le domaine des Smart Grids. Il faut savoir que la région Rhône-Alpes à une très longue expérience dans ce domaine : elle concentre à elle seule 40% des expérimentations en France. Lyon, par exemple, a été l’une des premières villes à tester le dispositif Linky, compteur communicant conçu par ERDF.

Ce projet, co-porté par l’Université Grenoble Alpes, permettra de faire du campus un terrain d’expérimentations et un lieu propice à l’élaboration de solutions innovantes. Ces plateformes sont destinées à enrichir et intensifier les échanges entre les univers industriels et académiques.

La décision finale devrait être donnée en septembre 2015. Selon le directeur d’ERDF Rhône-Alpes Bourgogne, un Institut des Smart Grids pourrait également voir le jour à Lyon. Cet institut permettrait de « booster les start-up en train de se créer autour des réseaux intelligents et d’irriguer le développement industriel des smart-grids en cours, ce qui permettrait de renforcer l’excellence de la région dans ce domaine», explique Jacques Longuet.

Les réseaux Smart Grids sont dits intelligents car ils font appel à des technologies de l’information et de la communication qui leur permettent d’intégrer de manière efficiente les actions des producteurs et consommateurs tout en proposant une énergie durable à moindre coût. Éléments clés de la transition énergétique, ces solutions d’avenir vont s’inscrire dans la durée et ouvrir de nouvelles perspectives aux filières électriques et informatiques françaises.



© 2019