Boehringer Ingelheim investit plus de 250 millions d’euros en région lyonnaise !

6 mois après l’inauguration de son siège France en santé animale au cœur du Biodistrict de Lyon-Gerland, l’entreprise pharmaceutique allemande choisit à nouveau la région lyonnaise pour étendre et accroître son activité dans cette branche. Face à une demande croissante des vaccins aviaires dans le monde, Boehringer Ingelheim va agrandir son site de production et installer un centre  de R&D dédié à la formulation et à la répartition des vaccins aviaires à Saint-Priest. Le bâtiment, d’une surface ce 5 700 m² répartis sur trois étages, représente un investissement d’une valeur de 65 millions d’euros. Selon Erick Lelouche, président de Boehringer Ingelheim Santé Animale France, le site actuel de production de Saint-Priest allait arriver à saturation d’ici 2020 à cause de la croissance de la demande pour les vaccins aviaires, due elle-même à une augmentation de la consommation de volaille. La livraison du nouveau bâtiment est donc prévue pour 2020.  En juillet, Boehringer Ingelheim annonce un nouvel investissement beaucoup plus conséquent, de 200 millions d’euros cette fois, pour  développer  ses ressources de production en vaccins vétérinaires. La future usine, construite sur à Jonage près de Lyon, sera d’une surface de 15 000 m² et devrait être mise en service  fin 2021. Dans un premier temps,  ce sont les vaccins pour le bétail qui seront privilégiées.

Le siège de Boehringer Ingelheim dans le biodistrict de Lyon-Gerland

Intégration de Merial : un atout dans le secteur de la santé animale

Boehringer Ingelheim a intégré dans ses filiales la société lyonnaise Merial en 2017, leader mondial en santé animale, grâce à ses médicaments et vaccins destinés à un très grand nombre d’espèces animales. Cette acquisition permet à Boehringer d’être désormais leader en antiparasitaires et vaccins, et lui a aussi permis de doubler ses ventes dans le secteur de la santé animale. Une belle progression pour le groupe.

 merial-porte-des-alpes  merial-sitedeproduction

Le nouveau centre de production high tech, baptisé F2IVE (Formulation and Filling of Inactivated Vaccines Extension), permettra de créer 42 emplois immédiats sur le site. Erick Lelouche ajoute : « Un tel investissement confirme les engagements pris lors du rachat, la volonté de Boehringer Ingelheim étant clairement de placer la France, et notamment Lyon, au cœur de sa stratégie de croissance sur le marché de la santé animale ». La capacité de production va être multipliée par 3 grâce à ce nouveau site.



© 2019