Big Booster : Lyon et Boston lancent un programme d’accélération de start-up

Le 16 avril dernier, la Métropole de Lyon a annoncé la mise en place avec Boston d’un programme d’accélération de start-up, lors de la clôture du forum Biovision.

Ce nouveau dispositif baptisé « Big Booster – Bio & Tech & Global Impact » est le premier programme d’accélération international non profit porté conjointement par les villes de Lyon et de Boston. Il se donne pour missions de sélectionner, accompagner et accélérer des start-up aux projets d’innovation, à fort potentiel économique et/ou impact sociétal ou environnemental. Selon la Métropole de Lyon, “ce Big Booster a pour ambition de devenir la plus grande compétition européenne de start-up early stage”.

L’appel à candidatures sera ouvert en juillet 2015. Pour prétendre à cette sélection, le projet doit réunir un certain nombre de critères. Créé il y a moins de 5 ans, il doit être en phase de développement commercial, afficher un chiffre d’affaires de moins de 2 millions d’euros et laisser entrevoir des perspectives internationales. Les 100 start-up retenues participeront à un bootcamp à Lyon lors du BlendWebMix 2015 puis les 20 finalistes se réuniront pour un second bootcamp à Boston. Les 3 gagnants se verront remettre une enveloppe de 100 000 euros lors de la prochaine édition de Biovision (avril 2016).

Ce programme prendra appui sur 3 domaines d’excellence des métropoles de Lyon et de Boston : les biotech, le numérique et les cleantech. Il capitalisera sur les nombreux dispositifs déjà présents à Lyon tels que Boost In Lyon, Axeleo ou Digital Booster et sur des événements annuels tels que Biovision, Innorobo et BlendWebMix. Enfin, il pourra compter sur le soutien de partenaires de poids tels que BPI France, Capgemini, la Banque Postale, GDF, Sanofi ou encore Veolia.

Big Booster permettra de renforcer la visibilité de Lyon à l’international en accélérant le développement de start-up aux projets d’innovation prometteurs. Cette collaboration avec la ville de Boston viendra renforcer des échanges déjà existants. Un accord entre les deux villes avait déjà été conclu en 2014 afin d’initier une coopération entre la FrenchTech de Lyon et le MassChallenge de Boston, « plus grand accélérateur du monde ».



© 2019